La spiritualité à Singapour

By 12 février 2018Asie

J’ai eu le plaisir de découvrir la belle ville de Singapour et d’apercevoir toute la richesse spirituelle qu’il y avait dans cette ville. Voici trois lieux incontournables si vous voulez vous élever à Singapour…

Le temple hindou Sri Mariamman

Au bord de la route, en plein Chinatown, découvrez ce temple haut en couleur. A l’entrée, les chaussures attendent devant la porte. Un homme inspecte attentivement les épaules et les jambes dénudées des femmes, avant de leur tendre un tissu pour se couvrir : tout est prévu pour commencer la visite du plus vieux temple hindou de la ville de Singapour. Construit en 1927, restauré en 1862, il est classé aujourd’hui monument national.

La ville accueille 35 d’entre eux, 5,1 % de la population Singapourienne est de religion hindouiste. Le temple Sri Mariamman est immanquable. Au début du XIXème siècle, quand la première vague d’immigrants est arrivée d’Inde, c’est ici qu’ils venaient se réfugier et ici seulement que les mariages étaient officialisés. Jusqu’au soir, les fidèles viennent se recueillir.

Un peu plus loin à l’abri des regards, des jeunes prêtres viennent se former auprès des anciens ; leurs silhouettes sont souples et rapides. Ils se faufilent dans une salle un peu obscure, animée par la lumière des bougies. En sortant, vous admirez l’entrée du temple dont la tour pointe vers le ciel. Elle est ornée de 6 superpositions de statues, de dieux et de déesses. La Mère Mari règne sur la bonne santé de tous.

« Les règles permettent de pouvoir partager des temples entre bouddhistes, aux côté d’une mosquée, sans que jamais aucune tension ne vienne assombrir une société où le respect des religions est non discutable ».

Kuan Ti, Moine bouddhiste.

La Pagode d’or

Ce temple, connu sous le nom de Maha Sasana Ramsi, se dresse dans la nuit comme un appel à la spiritualité.

A l’image d’autres pagodes, cet édifice religieux est consacré au culte de Bouddha. Fondé en 1878 dans le vibrant quartier de Balestier, il est unique en son genre : c’est le seul temple bouddhiste birman de ce type à Singapour. Il abrite la plus grande statue en marbre blanc, en dehors de la Birmanie. C’est donc une étape incontournable pour les pèlerinages Bouddhistes.

Le temple de la Relique de la Dent de Bouddha

Les premiers pas de ce temple Bouddhiste chinois, inauguré en 2002, sont encore animés de l’atmosphère bouillonnante de Chinatown. Le regard est rapidement attiré par la beauté des lieux. C’est le lieu de pèlerinage le plus émouvant de Singapour. Perdez-vous parmi ces statues au regard bienveillant.

Au dernier étage, vous trouverez un moulin à prières dans un jardin surplombant le bâtiment qui s’inspire du style architectural de l’ancienne dynastie Tanh. Des décorations en or ornent les plafonds, donnant au lieu une touche irréelle, hors du temps. C’est au quatrième étage que se trouve la fameuse relique, dans une pièce où les appareils photos sont interdits.

Le temple est dédié au Bouddha Matreya, le Futur Bouddha. D’autres personnages illustres sont représentés, comme le grand Bodhisattva Manjushi. Il observe tout ce qu’il se passe dans le monde, il enseigne et guide les autres, tout en suivant ses chemins personnels de partage.

 

Inspiration : « Tonalités spirituelles à Singapour », La Libre Belgique.

Epinglez et partagez cet article sur Pinterest :

Parlez-en autour de vous !

Leave a Reply