Un séjour en estancia dans la pampa en Argentine

Quand on pense à l’Argentine, on pense à l’immensité de ses espaces, à la diversité de ses paysages. Dans toute cette infinie se trouve un peuple, une âme profondément argentine. Ce peuple à des allures de cow-boys de l’Amérique Latine. Les gauchos ont troqué leurs chapeaux de cow-boy pour des bérets. Ils veillent sur des troupeaux, au milieu d’immenses prairies appelées Pampa. On plonge instantanément dans une autre culture avec des traditions, des rites, des costumes que nulle part ailleurs on ne retrouve. Le peuple gaucho est issu du métissage entre les colons espagnols et les indigènes présents sur ces terres. Il travaille le cuir, protège ses troupeaux de bœufs, s’occupe de l’abattage et du dressage de chevaux.

Découvrons ensemble et vivons une vie de gaucho le temps d’un séjour en Argentine.

Pour commencer, une fois les pieds posés sur le sol argentin, c’est direction San Antonio de Areco que nous partons. Un petit village à seulement une centaine de kilomètres de Buenos Aires, vous immerge déjà complètement dans cette atmosphère gauchesque. L’estancia La Bamba de Areco vous accueille dans ses grandes étendues où l’on y élève des bœufs et chevaux. C’est une estancia construite au XVIIIe siècle et l’une des plus vieilles propriétés de la ville. L’Argentine, grâce à ses gauchos, est un pays de cavaliers. Vous sentirez l’âme des gauchos partout autour de vous. Après petit speech dans le salon, on nous embarquera faire un tour du parc, des deux terrains de polo et des écuries… Ne l’oublions pas, l’Argentine est le pays du polo. Nous y dégusterons un magnifique Asado avant de passer une bonne nuit. L’aventure ne fait que commencer !

Au réveil, après un bon petit déjeuner, nous nous attelons aux activités que l’estancia propose. Pas de déception possible, on peut y faire de la randonnée à cheval dans un décor magique, ou une balade en calèche nous renvoyant tout droit au temps de la colonisation et pourquoi pas, une fois le ventre creux se lancer dans un cours de cuisine criolla. Sinon, nous pouvons aussi flâner au coin de la piscine, ou se mettre à jouer au polo, la passion de nos hôtes. Visiter l’estancia peut-être aussi très sympa car elle a su garder son charme d’autrefois. Tout le monde fait comme il veut, ici c’est la liberté qui parle.

Pour notre 3e journée, reprenons la route, ou plutôt un vol à destination de Salta. Dans la foulée, nous visitons la place du 9 de Julio, la cathédrale, le cabildo, l’église San Francisco, le couvent, le marché artisanal… J’en passe ! Pourquoi ne pas s’arrêter pour un thé au château de la villa veraniega à San Lorenzo. L’estancia Pampa Grande nous attend. Ne tardons pas trop, il nous reste 3 heures de route. Celle-ci a été construite au XVIe siècle, et fut habitée par celui qui fonda la ville de Salta. Les meubles sont authentiques et l’architecture coloniale vous fera oublier que nous sommes au XXIe siècle.

Aujourd’hui, nous restons pour découvrir pleinement cet endroit si particulier. Ici la culture gauchesque se mêle au folklore indien du nord-ouest argentin. Les activités y sont multiples. Nous pouvons aussi bien accompagner les gauchos dans leur travail, que se balader dans les 30.000 hectares de la propriété. Le soir c’est diner au coin du feu, steak et petits légumes frais du verger. Un régal.

Une grande journée nous attend. Partons de bonne heure vers la vallée Calchaquíes tout en traversant les champs de tabac de la vallée de Lerma, puis des petits villages comme El Carril ou Cerillos. Dans la vallée d’Escoipe nous y verrons une végétation subtropicale. Partons en excursion à 3.348 m d’altitude à la Piedra del Molino. Nous sommes dans le Parc national Los Cardones. Nous oscillons entre les cactus afin de rejoindre la fameuse route 40. Nous visitons la ville de Cafayate avant de regagner l’hôtel vue sur les montagnes et ocres. Après un petit déjeuner copieux, nous partons en promenade rejoindre les formations rocheuses multicolores et les montagnes avant de partir découvrir l’estancia El Bordo de las Lanzas.

Aujourd’hui, nous nous concentrons sur la découverte de cette estancia familiale, qui date de 1609. De grandes familles de l’époque coloniale l’ont occupé afin de travailler dans l’agriculture et l’élevage. C’est l’une des plus anciennes du pays. Le mobilier est d’époque. Nous irons nous mêler aux gauchos pour déplacer, compter et soigner le bétail, tout en nous promenant dans les champs de tabac. Le plus que l’on trouve dans cette estancia sont des caïmans appelés yacarés et des chevaux péruviens, robustes et dociles. Profitons tranquillement de la piscine et des 2.500 hectares de propriété.

Reprenons la route après le petit déjeuner. Direction la vallée de Humahuaca en passant par des petits villages typiques, avec le relais de l’empire inca, l’ancien lieu de la vice-royauté de la Plata. Nous irons ensuite voir la chapelle d’Uquía avant de rejoindre Tilcara et son incontournable Pucará, forteresse précolombienne construite entre 1000 et 1480. Nous finissons par Maimara et sa fameuse Palette du Peintre, et rejoignons notre hôtel à Pumamarca.

Jujuy est une ville un peu plus au sud, remplie de couleurs. Nous emprunterons ensuite la route de la Corniche et irons voir la forêt de yungas. Le trip du Nord-Ouest argentin s’arrête là. Cependant une dernière petite soirée à Buenos Aires s’impose. Pourquoi ne pas aller voir un spectacle de Tango, pour être transcendés une dernière fois par l’âme argentine.

Pour plus d’information sur les gauchos : cliquez ici

Parlez-en autour de vous !

Leave a Reply